VENEZ VIVRE DES EXPÉRIENCES INOUBLIABLES PRÈS DE BARCELONE

Découvrez toutes les activités touristiques que vous pouvez faire dans les villes et villages des régions de Barcelone. Il y a une telle varieté de propositions que vous ne croirez pas à vos yeux ! Qu'attendez-vous pour commencer le voyage ?

Découvrez la faune locale !


La faune qui peuple les espaces naturels de la Catalogne est dans l’ensemble semblable à celle des écosystèmes méditerranéens, que l’on trouve dans la plupart des pays qui entourent la Mare Nostrum. Il existe toutefois quelques espèces endémiques présentes sur un territoire déterminé et que l’on ne peut pratiquement trouver nulle part ailleurs. Voici les endroits des régions de Barcelone où vous pourrez voir des animaux autochtones.

Au Parc naturel du Montseny, déclaré Réserve de la biosphère par l’UNESCO, avec un peu de patience et de chance, vous apercevrez ou, du moins, entendrez quelques oiseaux. Pour ce qui est des espèces autochtones, force est de mentionner le triton du Montsenyla seule espèce de vertébrés endémique de la Catalogne et le seul urodèle endémique de la Péninsule ibérique. Vivant dans le bassin du Tordera, il se trouve malheureusement en voie d’extinction. Si vous le voyez –comme tous les autres animaux, bien sûr– laissez-le tranquillement vaquer à ses occupations. Pour l’identifier, sachez qu’il a le corps brun chocolat, le ventre couleur crème, et qu’il présente parfois des taches jaunes claires sur le corps et la queue. Il évolue dans des eaux froides, limpides, bien oxygénées, aux fonds pierreux.

Si vous aurez du mal à voir un triton, que dire de l’aphanius d’Espagne ! Un poisson qui ne dépasse pas les 4,5 cm de long et vit dans les lagunes des rives, les zones humides et les embouchures des rivières et des canaux d’irrigation. Dans les régions de Barcelone, il est présent dans le Delta du Llobregat. Au-delà de la Catalogne, on en n’a vu qu’à Valence, en Murcie et dans une région de l’Andalousie. Le Delta de l’Ebre héberge aussi d’autres animaux que l’on ne voit guère à d’autres endroits, comme l’émyde lépreuse et d’autres espèces en voie d’extinction comme le butor étoilé, le puffin des Baléares et le balbuzard pêcheur.

Si vous voulez voir à coup sûr un spécimen de la faune autochtone –un animal qui est même devenu un symbole pour beaucoup–, voire le caresser, n’hésitez pas à aller à Fuives, à Olvan (dans la région du Berguedà), où se trouve la plus grande réserve d’ânes catalans. C’est en fait là-bas qu’il y a 37 ans, cet animal en voie d’extinction a commencé à être récupéré. Cet âne est caractérisé par sa taille –plus grande que toute autre race–, par son pelage –court et doux l’été, long et touffu l’hiver–, et par son tempérament, à la fois énergique et tranquille. Lors des visites guidées proposées, vous apprendrez énormément de choses sur cet animal.

  • En plus de l’âne catalan, vous pourrez aussi découvrir les autres races d’âne de la péninsule à Rukimon, dans la région du Maresme.


Plus d'information :