VENEZ VIVRE DES EXPÉRIENCES INOUBLIABLES PRÈS DE BARCELONE

Découvrez toutes les activités touristiques que vous pouvez faire dans les villes et villages des régions de Barcelone. Il y a une telle varieté de propositions que vous ne croirez pas à vos yeux ! Qu'attendez-vous pour commencer le voyage ?

Sant Jeroni et la vie d’ermite


Sant Jeroni, le point le plus élevé du massif de Montserrat, est un des meilleurs miradors de Catalogne. De là, les matins de temps clair, vous apercevrez le Tibidabo, le Matagalls, les Pyrénées, voire l’île de Majorque. Le chemin qui mène au sommet, court, mais abrupt, est une des routes classiques proposées au départ du monastère.

Gravir une bonne série d’escaliers et marcher un peu plus d’une heure à travers un dénivelé de 500 mètres a sa récompense : admirer une des plus belles vues de Catalogne. Pour de nombreux randonneurs, il s’agit de l’objectif principal de l’excursion au mirador de Sant Jeroni, une des montagnes les plus populaires de Montserrat. Une randonnée qui présente également une série d’autres attraits, comme les paysages d’une grande beauté naturelle (bois, torrents et vues de miradors comme celui de la montagne des Paparres ou de Mossèn Cinto), quelques-unes des principales aiguilles de pierre de la montagne (la Gorra Marinera, la Mòmia, la Trompa de l'Elefant et la Gorra Frígia) et les chapelles de Sant Benet et de Sant Jeroni.

La route commence sur la plaine Pla de les Taràntules, en haut du téléphérique de Sant Joan (le bas du téléphérique se trouve au monastère). Si vous vous y rendez à pied, ajoutez une demi-heure de marche et 300 mètres de dénivelé positif à la route. Une fois en haut, prenez le chemin assez large qui se trouve sur la droite et mène à un balcon qui vous permettra d’apprécier de splendides vues aériennes sur le monastère.

En un peu plus d’une heure et demie, vous arriverez au mirador de Sant Jeroni, après être passé par d’autres points stratégiques du massif d’où vous pourrez admirer le Cavall Bernat (un des principaux défis des escaladeurs catalans) et le Cap de Mort (un rocher en forme de tête de mort). Une fois arrivé à la chapelle de Sant Jeroni, vous pouvez prendre un petit chemin très raide qui mène au mirador, situé à 1 236 mètres d’altitude. Vous vous trouverez alors sur le toit de la montagne de Montserrat, à un point où confluent les limites de trois communes des trois régions : El Bruc, dans la région de l’Anoia ; Marganell, dans le Bages ; et Collbató, dans le Baix Llobregat.

Pour retourner au sanctuaire, vous pouvez prendre le même chemin vers le sommet du téléphérique de Sant Joan ou changer de route et traverser le fond de la vallée par l’ancien chemin de Sant Jeroni. Dans ce cas, vous devrez quitter le dernier tronçon du chemin jusqu’au croisement situé entre la chapelle de Sant Jeroni et le torrent de Santa María, d’où vous devrez prendre le chemin qui descend vers la Plaine des Ocells et le monastère de Montserrat.

À ne pas manquer ! La vie d’ermite

La montagne de Montserrat a traditionnellement constitué le refuge de nombreux ermites qui, fuyant la société, ses normes et ses tentations, avaient pour but de vivre dans un endroit solitaire, à l’écart de la civilisation. C’est pourquoi la montagne est parsemée de chapelles isolées. Des treize ermitages distribués dans le massif, sept sont toujours bien en place : Sant Dimes et la Santa Creu, dont l’utilisation est réservée aux moines du monastère ; Sant Antoni, Sant Salvador, Santa Caterina et la Trinitat, qui font office de refuge pour les randonneurs ; et Sant Benet. Les six autres –Sant Joan, Sant Onofre, Santa Anna, Sant Jaume, Santa Magdalena et Sant Jeroni– sont en ruines ou ont disparu.


Plus d'information :