Monastère de Sant Cugat

Le monastère est le joyau de Sant Cugat. Cet ensemble monastique fut le plus important de tout le comté de Barcelone à l'époque médiévale. Aujourd'hui, elle dispose d'une église et d'un cloître, qui abrite le siège central du Musée Sant Cugat que l'on peut connaître grâce à une visite guidée gratuite tous les premiers dimanches du mois à midi.Autour du cloître se trouvent la salle capitulaire et les anciennes dépendances monastiques, et à l'ouest l'on trouve le palais abbatial. L'on peut encore admirer une grande partie des murs et des tours de l'ensemble fortifié, qui furent construits au XIVe et au XVIe siècle.Le cloître roman (XIIe siècle) se distingue par sa structure et la qualité de la décoration de ses chapiteaux. Au XVIe siècle, un deuxième étage fut ajouté et leportique d'entrée fut construit. L'artiste réalisateur de ce cloître, d'une longitude de plus de trente mètres, se nomme Arnau Cadell. Il présente un plan carré et des arcs en plein cintre soutenus par des paires de colonnes.Chaque colonne est ornée de chapiteaux élaborés minutieusement avec différents détails représentant des animaux ou encore les conseils de bonnes habitudes destinés aux moines (par exemple, comment aider les frères à se débarrasser des poux). Le bâtiment ne compte pas moins de 72 paires de chapiteaux.La basilique gothique est l'un de ses autres éléments distinctifs. L'édifice, de 52 mètres de long et 23 mètres de large, compte trois nefs couvertes de voûtes, soutenues par des colonnes. La rosace, de 8,2 mètres de diamètre, est très semblable à celles de cathédrale de Barcelone ou encore de Tarragone.L' église conserve le retable de Tous les Saints (1375), qui fut l'œuvre de Pere Serra et un témoignage fascinant de l'école gothique catalane.Les origines du monastère remontent au IXe siècle, moment où il fut décidé de rattacher l'église contenant les restes de san Cugat à une fortification annexe. Elle fut donc édifiée sur la base d'un temple paléochrétien du Ve siècle, une petite enceinte à plan carré où, dit-on, existait déjà une communauté de moines. Néanmoins, il n'y a aucune preuve écrite jusque l'année 878.
Type de monument
Monastère
Style architectural
Roman
Gothique