Comment se passe un entraînement de castellers ?


Bien que cela puisse paraître une imprudence, faire partie d’une tour humaine est une expérience à vivre au moins une fois dans la vie. La Catalogne compte de nombreux experts en la matière. Les castellers (châteaux humains) représentent l’un des patrimoines les plus singuliers et authentiques de la Catalogne. Il s’agit d’ériger des tours humaines et de les élever de plus en plus haut.

L'origine des châteaux humains est méconnue. Certains disent qu’ils remontent au XVIIIe siècle, mais il n’existe pas de données exactes. Ce que l’on sait, c’est que plus de trois cents ans plus tard, en 2010, les châteaux humains ont été reconnus par l’UNESCO en tant que Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Depuis lors, les colles castelleres –les associations qui rivalisent et montrent leurs tours humaines sur les places– ont poussé comme des champignons. Jusqu’à présent, elles sont parvenues à ériger des châteaux d’une hauteur allant jusqu’à 10 étages.

Si vous comptez faire une escapade dans les parages entre avril et novembre, nous vous invitons à assister à une journée castellera. Sensations garanties ! Et si la saison castellera est terminée lors de votre séjour, ne vous en faites pas : les plus de 100 colles castelleres de Catalogne s’entraînent toutes les semaines pour rester en forme et pour tenter que leurs tours humaines s’élèvent de plus en plus haut. Et le meilleur, c’est que les entraînements sont ouverts au public ! Attention : le monde casteller risque de vous envoûter !

Si vous vous décidez à y aller, voici sept conseils qui vous aideront à profiter au maximum de cette expérience : 

  • Avant de sortir de chez vous, enfilez un jeans normal, une chemise (peu importe la couleur) et des chaussures confortables. Attention : même si vous voyez que certains ôtent leurs chaussures quand ils arrivent, gardez les vôtres. Il n’y a que ceux qui grimpent au sommet du château qui les enlèvent.
  • Une fois que vous êtes sur place et que vous vous êtes présenté, ôtez tous vos accessoires : lunettes, montre, bijoux, ... Il s’agit d’une mesure de sécurité habituelle adoptée dans le cadre d’activités qui supposent un contact physique.
  • Une des images les plus poétiques du monde casteller est le rituel de l’enfaixament (gainage). Vous l’apprécierez au début de l’entraînement. À mesure que les membres du groupe arrivent, vous verrez qu’ils s’aideront mutuellement afin d’enrouler leur gaine à la ceinture. L’objectif est de bien la serrer afin qu’elle protège la zone lombaire et serve de point d’appui pour les castellers qui grimpent en haut de la tour.
  • Il faut savoir que pendant la première moitié de l’entraînement, les enfants (la canalla, en jargon casteller) sont les protagonistes. Vous verrez qu’en plus des consignes techniques, on leur donne aussi des instructions psychologiques. Pour monter si haut, il faut de l’habileté, mais aussi apprendre à gérer ses émotions, comme la peur ou la frustration. 
  • Les entraînements des castellers requièrent un grand silence, dans la mesure où les indications du chef de groupe doivent être clairement comprises. La concentration est aussi un élément-clé, car tout faux mouvement peut entraîner la chute du château.
  • Lors de la deuxième partie de l’entraînement, c’est le tronc –les autres étages du château– et le noyau (pinya) –le groupe de personnes qui soutiennent la structure– qui entrent en scène. Avec un peu de chance, vous serez invité à en faire partie et à ainsi faire vos premiers pas au sein du monde casteller.
  • Ne prévoyez rien pour dîner. Si le courant est bien passé avec les membres du groupe, il se peut qu’ils vous invitent à aller manger un bout ensemble. Les colles castelleres sont avant tout des espaces sociaux d’intégration et de loisirs.

Pour les groupes de castellers, le vendredi après-midi est sacré, car c’est le jour où ils se réunissent pour s’entraîner dans leur local. Cela n’empêche pas certains de se retrouver aussi un autre jour de la semaine. N’hésitez pas à vous informer sur leurs sites ou les réseaux sociaux –où le monde casteller est très actif– quant aux horaires et aux arrêts qu’ils observent pendant l’année. Les Castellers de Vilafranca et les Minyons de Terrassa sont deux des colles auxquelles vous pouvez rendre visite :

  • Els verds, els Castellers de Vilafranca, constituent l’une des associations les plus mythiques de Catalogne : créée en 1948, elle compte plus de 850 membres. Au cours de ces soixante-dix ans d’histoire, elle a remporté un total de 11 concours de châteaux humains. Vilafranca héberge par ailleurs les principales journées castelleres de la saison, dont la Saint Félix, le 30 août. Entraînements le lundi, le mercredi et, bien sûr, le vendredi.
  • Els Minyons de Terrassa ont fait leur première représentation en pleine Transition espagnole, en 1979. Malgré l’absence de tradition castellera dans la ville, la colla connut une rapide progression. En très peu de temps, elle fut en mesure d’ériger des châteaux de premier rang et fut la première à intégrer des femmes au sein de ses constructions. Les Minyons sont faciles à distinguer sur les places en raison de leurs chemises mauves. Les entraînements ont également lieu les lundis, mercredis et vendredis.

Force, équilibre, courage et bon sens sont les quatre maîtres-mots du monde casteller. Mais vous remarquerez d’emblée que la richesse linguistique des porteurs de « gaine » ne se limite pas là. Par exemple, les châteaux se « chargent » et se « déchargent » ; le chef de groupe « chante » les « essais » pendant l’entraînement ; les plus jeunes sont appelés « la marmaille » ; les rencontres de castellers sont des « représentations » ; les châteaux d’une seule personne sont des « piliers », et si le château a été couronné, c’est que l’ « enxaneta » a « fait battre son aile ». 


Plus d'information :