« Caramelles » de Pâques


Vous ne le croirez peut-être pas, mais dans les régions de Barcelone, de nombreux villages conservent encore la coutume de chanter des « caramelles », des chansons traditionnelles de Catalogne qui marquent la fin de la sobriété et de l’abstinence caractéristiques de la Semaine sainte. Le ton des chanteurs, toujours jovial, se trouve à mi-chemin entre l’humour et la galanterie. Si vous avez envie de vivre une activité de Pâques réellement amusante, ne cherchez plus !

 

1. « Caramelles del Roser », à Sant Julià de Vilatorta

Parmi les « caramelles » les plus traditionnelles de Catalogne figurent celles de Sant Julià de Vilatorta, où la coutume de chanter Pâques est documentée depuis 1590. Pour bien souligner l’importance de ces 428 ans d’histoire, le Groupe de « Caramellaires » del Roser interprète un vaste répertoire qui s’étend des coplas politiques au chansons de séduction, en passant –évidemment– par les couplets à caractère religieux. Chaque année, le groupe propose un nouveau numéro. De quoi s’agira-t-il cette année ? Venez le découvrir à Osona !

2. Grelots et bâtons aux « Caramelles » de Súria

Si vous aimez les foules, vous aimerez les « Caramelles » de Súria, une rencontre de groupes de chanteurs du Samedi et du Dimanche de Pâques qui rassemble plusieurs milliers de participants. Vous les apprécierez aussi si vous aimez les chansons accompagnées de danses, car les danses des grelots et des bâtons sont deux des éléments les plus caractéristiques de la fête de ce village du Bages. 

3. Les « Caramelles campagnardes » de Cardona

Le chant dans les fermes est probablement le moment le plus amusant des « Caramelles » de Cardona. De même que l’aller, car les « caramellaires » (chanteurs) sont escortés par le son des coups de tromblon et d’une grosse caisse qui ne cessent de retentir jusqu’à ce que le groupe arrive au pied des maisons où, comme le veut la tradition, ils sont attendus avec la table mise et une « petite enveloppe avec de l’argent dans un panier ».

4. Les « Arbalètes » des « Caramelles » de Callús

Le brouhaha est également présent aux « Caramelles » de Callús, où petits et grands participent à la fête la plus importante du village dans une euphorie partagée. Le chant final, avec les « arbalètes » levées vers le ciel et les banderoles portant le drapeau catalan flottant au vent, est particulièrement émouvant. Pour une description complète de l’ « arbalète », poursuivez votre lecture !

5. Les escadrons des « Caramelles » de Sant Pere de Ribes

Les « arbalètes » sont des engins en bois articulés que les « caramellaires » (chanteurs) utilisent pour faire parvenir des fleurs aux personnes qui les écoutent depuis les balcons de leurs maisons. Elles sont également utilisées pour recueillir les dons que les spectateurs font pour les chansons, les coups de feu, les percussions et les blagues à caractère érotique et sexuel qu’ils entendent. Si vous en cherchez aux « Caramelles » de Sant Pere de Ribes, vous n’en trouverez pas, car dans ce village du Garraf, ils préfèrent la simplicité de leurs longues tiges munies d’équerres rouges desquelles pendent des paniers décorés de fleurs qu’ils tendent aux fenêtres de membres de leur famille, de voisins et de connaissances après leur avoir délectés de leurs chants profanes.  


parc.activitat.mesurl:

Avís covid19
Consulteu la pàgina web de cada activitat i establiment per possibles canvis d'horaris o limitacions.