Le Chemin ignacien, d’Igualada à Montserrat


Les 27 kilomètres qui séparent le centre d’Igualada du Monastère de Montserrat sont parsemés de paysages imposants et de petits villages très charmants. Aujourd’hui, le territoire qui avait hébergé et accueilli Ignace de Loyola offre au pèlerin la possibilité de voyager afin de se redécouvrir et d’entrer en contact avec la nature.

Au départ de la Basilique de Santa Maria –une église de styles gothique et Renaissance située au centre d’Igualada composée d’une nef et de douze chapelles latérales, dont une est vouée à Saint Ignace de Loyola–, la route parcourt les rues d’Igualada en direction de la chapelle romane de Sant Jaume Sesoliveres, un des vestiges témoignant du trafic de pèlerins à travers la région de l’Anoia.

L’étape continue parallèlement à l’ancienne route nationale N-II jusqu’à Castellolí, où se trouve une auberge de pèlerins et l’ancienne église, que vous pouvez visiter. De là, le chemin mène à Sant Pau de la Guàrdia, puis grimpe par le col de Can Maçana. Une fois dans le Parc naturel de la Montagne de Montserrat, l’ascension culmine au sommet du col, d’où vous pouvez apprécier la ville d’Igualada. Quelques pas de plus, et un des cadeaux paysagers de l’étape vous attend : la vue sur le massif de Montserrat.

Le pèlerin se trouve alors à un endroit idéal pour faire une pause : Can Maçana, un site stratégique qui dispose d’un Point Infos et permet d’accéder facilement aux chemins et aux rochers en forme d’épingles caractéristiques de cette zone de Montserrat.

L’ascension au monastère

La silhouette de la montagne mythique de Montserrat à l’horizon guide le marcheur vers le monastère. Arriver à pied par la route qui monte à la chapelle de Santa Cecília –une église du Xe siècle reconvertie par Sean Scully en espace d’art contemporain– est une expérience unique. Cet artiste irlandais a su en faire un point de rencontre entre la tradition religieuse et l’art avant-gardiste.

Après la visite, le chemin continue jusqu’au début du Chemin de Els Degotalls, un sentier d’un kilomètre et demi couvert de végétation, orné de monuments dédiés à des artistes et de majoliques qui représentent des allusions mystiques. L’étape se termine au Monastère de Montserrat, un espace idéal pour trouver ce silence qui fait souvent défaut dans notre vie quotidienne et pour profiter du paysage à travers les circuits qui parcourent la montagne. Sans oublier le Musée de Montserrat, qui vous permettra d’admirer les meilleures collections d’art de Catalogne.

Le saviez-vous ?

Pour Ignace de Loyola, Montserrat fut un endroit-clé, dans le sens où c’est dans ce monastère qu’il formalisa sa conversion, abandonnant ses vêtements militaires, se confessant et remettant son épée en faveur de la nouvelle vie qui s’ouvrait à lui. En imaginant son parcours, il est très agréable de se balader dans le cloître et dans la basilique, de visiter la Vierge de Montserrat et de s’arrêter à côté du portail de l’ancienne église du XIIe siècle à l’endroit où se trouve la statue de Saint Ignace qui commémore la veillée que le saint fit dans ce temple du 24 au 25 mars 1522.


Plus d'information :