Le pèlerinage de Saint Ignace de Loyola


Né dans la localité basque d’Azpeitia le 23 octobre 1491 sous le nom d’Íñigo López de Loyola (il changea de nom entre 1537 et 1542 pour adopter une forme plus habituelle dans les autres pays), Saint Ignace fut le cadet de treize frères et sœurs d’une famille de nobles. En 1507, il fut envoyé à la Cour des Rois catholiques afin de servir Juan Velázquez de Cuéllar, trésorier général de Castille, avec qui il passa onze années à apprendre la maîtrise des armes et à cultiver la passion envers la lecture et l’écriture, qui en fit un très bon greffier. À la mort de son protecteur, en 1518, il fut envoyé au service d’Antonio Manrique de Lara, vice-roi de Navarre.

En 1521, il était à Pampelune avec l’armée castillane pour défendre la ville face à l’armée franco-navarraise dans sa tentative de récupérer le royaume de Navarre, conquis par les troupes castillanes quelques années plus tôt. Íñigo et ses soldats résistèrent au château jusqu’au 20 mai 1521, date à laquelle il fut grièvement blessé aux jambes à cause d’un boulet de canon, qui lui brisa un des membres inférieurs. Quelques jours plus tard, son armée succomba à la pression des Français.

Le jeune Íñigo surmonta le déménagement vers sa maison natale et les soins douloureux qui lui furent administrés. Pendant sa longue période de convalescence, il lut deux livres décisifs qui le marquèrent profondément : Flos Sanctorum et La vie du Christ. Ces lectures insufflèrent à Íñigo le désir d’abandonner son mode de vie et de se convertir à la religion. Il décida alors de faire un périple à Jérusalem, de faire acte de pénitence pour compenser sa vie en tant que soldat et de tenter d’atteindre l’excellence de la vertu chrétienne.

En 1522, Ignace de Loyola abandonna sa maison et commença son périple jusque Jérusalem, dont les premières étapes furent Montserrat et Manresa. La route qu’il fit entre Azpeitia et Manresa est le fameux Chemin ignacien ; une étape qui marque profondément le saint. Au Monastère bénédictin de Montserrat, il abandonna ses vêtements de chevalier au profit d’une tunique austère, puis passa dix mois dans la Grotte de Manresa, qu’il consacra à la dévotion et qui débouchèrent sur le genèse de ses Exercices spirituels, une méthode ascétique publiée pour la première fois en 1548.

Après cette première expérience fondamentale en terre catalane, le pèlerinage du futur saint se poursuivit en Italie, où il visita Venise et Rome. De là, il se rendit à Chypre et s’embarqua vers la Terre Sainte. Le 4 septembre 1523, il arriva à Jérusalem, où il mit fin à son pèlerinage et entama une nouvelle étape de service envers Dieu.

Le saviez-vous ?

En 1540, Saint Ignace de Loyola fonda la Compagnie de Jésus, un ordre basé sur la diffusion et la défense de la foi, sur l’effort missionnaire et sur une éducation de la jeunesse qui renforce l’expérience, la capacité de discernement et l’autonomie personnelle. Selon des données de 2014, il y aurait dix-sept mil Jésuites à travers le monde.


Plus d'information :