Monastère de Sant Cugat


Le Monastère royal de Sant Cugat est un joyau de l’art roman très apprécié par les amateurs d’architecture médiévale, qui ne cessent de se répandre en éloges face à la magnificence de son cloître. Pour le reste des mortels, ce monastère reste cependant un trésor à découvrir. Nous ne vous dévoilerons ci-après que 6 curiosités… Un bref avant-goût de toutes les surprises que vous réserve ce passionnant ensemble monastique !

1. Plus ancien que vous ne le pensiez

Que vous le croyiez ou non, le cloître fut érigé au XIIe siècle. Mais les origines du monastère de Sant Cugat, bien antérieures, remontent au IXe siècle, époque où une petite enceinte carrée fut construite sur la base d’un temple paléochrétien qui, apparemment, existait déjà au Ve siècle !

2. Raccordés à l’eau courante

Fidèles à leur principe de « Prier et travailler », les moines bénédictins ne manquaient jamais de rien. Depuis qu’ils érigèrent un aqueduc de trois kilomètres pour relier leur mine au monastère, l’eau n’a pas non plus fait défaut. Pour le constater, rendez-vous au torrent de Can Cornellera, où vous pourrez encore apprécier une partie de cette construction du XIVe siècle, le pont de Can Vernet.

3. 144 chapiteaux, tous différents

Le joyau du monastère est le cloître de style roman, un chef d’œuvre du sculpteur Arnau Cadell. Dotée d’une imagination débordante, l’artiste et constructeur fit décorer les 144 chapiteaux du monastère à l’aide de toutes sortes d’histories, des références bibliques aux coutumes médiévales, en passant par les créatures mythologiques et les scènes de la vie quotidienne des moines. Et ils sont tous différents !

4. Un monastère ouvert sur le monde ou fermé aux ennemis ?

L’enceinte est totalement fortifiée. L’ensemble des bâtiments du monastère était très bien protégé par des remparts et des tours construits au XIVe siècle. L’entrée de l’enceinte monacale se trouvait à la tour du Portail principal, qui héberge aujourd’hui l’Office du tourisme ainsi que les vestiges d’un mâchicoulis qui servait à se protéger contre les ennemis éventuels. Les remparts du monastère, notamment ceux qui donnent sur le Palace de l’Abbé, muni de tours, de meurtrières et de créneaux, sont également impressionnants.

5. Une rosace géante

L’ensemble architectural du monastère comprend une magnifique église où vous pourrez apprécier paisiblement la transition du style roman au style gothique. Les trois nefs voûtées, les hautes colonnes, le retable gothique de la Toussaint et, surtout, la rosace de plus de 8 mètres de diamètre n’ont rien à envier aux éléments de la cathédrale de Barcelone.

6. La légende du coq du monastère

Ne quittez pas la basilique sans avoir trouvé l’ancienne girouette du monastère : un coq en fer qui fait l’objet d’une légende terrifiante. Pour la découvrir, inscrivez-vous à l’une des visites guidées organisée par le Musée du monastère!

  • Envie de voir le monastère la nuit en écoutant de la musique de premier choix ? Pendant le Cycle de musique de chœur sacrée, le cloître se transforme en auditoire et accueille les meilleures chorales a cappella de Catalogne. 


Plus d'information :