Montserrat, une montagne magique


Pas facile de trouver un nom plus pertinent que Montserrat (« Mont scié ») pour désigner la chaîne de montagne la plus emblématique de Catalogne. Avec ses pics rocailleux aux formes insolites et ses falaises abruptes, le profil imposant de cette montagne coupe le ciel au niveau de la grande dépression centrale de la Catalogne, faisant honneur à son nom. 

Bien qu’il existe plusieurs légendes quant à sa formation, l’origine de Montserrat remonte à il y a plus de 50 millions d’années, à l’époque où cet espace était recouvert d’une mer et d’un golfe où débouchaient des rivières qui y laissaient de grandes masses de cailloux. Le massif surgit de la mer poussé par des mouvements tectoniques, avant que le vent et les pluies ne lui conférèrent cette silhouette réellement spectaculaire

Montserrat est une merveille géologique ornée d’une série de sommets comme le monolithe populaire du Cavall Bernat, à 1 110 m d’altitude, objet de nombreuses anecdotes et légendes ; le Sant Jeroni, de 1 236 m, d’où vous pouvez apprécier une vue panoramique exceptionnelle qui s’étend des Pyrénées à la mer, en passant par l’île de Majorque, si le brouillard et les nuages le permettent.

Les marcheurs qui souhaitent faire l’ascension des sommets de Montserrat pourront apprécier la densité de la végétation qui pousse dans la montagne, notamment les chênes-verts ou les espèces endémiques comme les ifs communs, ces arbres millénaires associés à la culture celte.

Bien que la nature ait laissé une empreinte unique à Montserrat,  c’est sa spiritualité qui a fini par la définir en tant que montagne magique. D’après la légende, en 880, un groupe de bergers vit une grande lumière briller sur la montagne. Attirés par cette lueur, ils s’aventurèrent dans le massif jusqu’à la « Sainte Grotte », où ils trouvèrent une icône de la Sainte Vierge avec l’enfant Jésus sur ses genoux, populairement appelée « La Moreneta » (La petite noire), en raison de sa couleur. Ils avertirent l’évêque de Vic, qui donna l’ordre de transférer la statue à Manresa. Une tâche qui s’avéra impossible, car la statue commença à s’alourdir de plus en plus. Un fait que l’évêque interpréta comme le souhait de la Vierge de rester à Montserrat, lequel le poussa à y faire construire une chapelle, point de départ du monastère bénédictin et de l’abbaye ultérieurs voués au culte de Notre-Dame de Montserrat, dès lors devenue motif de pèlerinage pour des milliers de croyants et de touristes. 

Parmi ces visiteurs figure l’anthropologue allemand Wilhelm von Humboldt qui, en 1803, consacra un essai à Montserrat  soulignant la fascination des romantiques allemands comme Goethe et Schiller envers cette montagne symbolique. Humboldt y raconte l’expérience mystique vécue entre les forêts et les crêtes, en connexion avec la nature, élevant l’âme de l’homme. Une sensation profonde qui impressionne tous les visiteurs de Montserrat.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Depuis 1977, grâce à Luis José Grifol, qui organise des observations le 11 de chaque mois en vue de détecter des ovnis depuis une esplanade située à proximité du sanctuaire, la montagne de Montserrat est aussi devenue un « sanctuaire ufologique ».


Plus d'information :