Éducation verte

Fortes de plus de cent mil hectares d’espaces protégés, les régions de Barcelone représentent une destination idéale pour se perdre au cœur de la nature. Mais avant d’enfiler votre sac à dos, il convient d’évoquer les arbres, les animaux et tout ce que vous devez faire pour profiter de votre visite en toute tranquillité. Si vous respectez les cinq normes générales suivantes, vous contribuerez à préserver la flore et la faune pour les futures générations.  

1. Laissez votre voiture au garage

Pour être vert, il faut voyager vert. Si vous n’avez pas de voiture électrique, veillez donc à vous déplacer vers les espaces naturels en polluant le moins possible. Voyagez en train et en bus et profitez des services de transport public des parcs naturels du Montseny et de Sant Llorenç del Munt i l’Obac. Une fois sur place, démontrez vos talents de cavaliers, activez les pédales de votre vélo ou, mieux encore, marchez ! Les régions de Barcelone hébergent un vaste réseau d’itinéraires balisés qui raviront les randonneurs.

2. Respectez la nature

Marcher dans la montagne et observer la vie sauvage est une activité très enrichissante. Il ne faut toutefois pas perdre de vue que cette facette sauvage, indomptée, doit se maintenir. Évitez donc toute tentative de domestication, d’altération ou d’extraction de l’habitat naturel ! Il est essentiel de ne pas cueillir de fleurs, de ne pas ramasser de minéraux en guise de souvenir, ni d’emmener des semences pour les planter dans des pots chez vous : celles-ci alimentent les insectes et les oiseaux et leur absence empêcherait la croissance de nouvelles plantes. Résistez à la tentation de vous approcher des animaux, notamment des oiseaux qui nichent dans les arbres, sous risque de les perturber et de les obliger à quitter leur nid. Ne donnez pas non plus à manger aux animaux et évitez de les toucher, car, sans le vouloir,  vous pourriez leur causer des problèmes de santé. Vous mourez d’envie de voir les animaux autochtones de près ? Rendez-vous à une réserve d’animaux ou visitez un des centres de récupération de la faune qu’hébergent les régions de Barcelone.

3. Ne quittez pas le chemin

Les itinéraires des parcs naturels sont balisés pour deux raisons principales : d’une part pour ne pas que vous vous accidentiez et vous perdiez (personne ne souhaite tomber d’une falaise ou ne pas savoir sortir d’une forêt) ; d’autre part, pour des raisons de préservation de la biodiversité et de conservation du paysage, pour éviter de nuire à la flore et de perturber les animaux à cause de l’érosion provoquée si l’on marche en dehors des sentiers. Suivez donc constamment les sentiers signalisés, ne prenez pas de raccourcis, ne marchez pas à travers champs, et, bien sûr, ne campez pas en dehors des aires prévues à cet effet : le camping n’est autorisé que dans les zones expressément créées et indiquées à cette fin. Ne vous inquiétez pas : les douze parcs naturels des régions de Barcelone ou leurs alentours immédiats hébergent de nombreux campings qui sont conformes aux critères en vigueur en matière de durabilité et de respect de l’environnement. Découvrez-les et commencez à vous vanter d’être un bon écotouriste !

4. Prenez aussi soin de vous 

Vous aimez l’aventure ? Les espaces protégés des régions de Barcelone regorgent d’endroits secrets où vous pourrez laisser libre cours à votre adrénaline. La montagne de Montserrat, par exemple, est considérée comme la grande Mecque catalane de l’escalade, parsemée de magnifiques parois. Si vous souhaitez faire une via ferrata, rien de tel que la colline mythique du Puigsagordi. À Guardiola de Berguedà, vous pourrez passer des moments sublimes en pratiquant le canyoning. Quoi que vous fassiez, prenez toutes les mesures de sécurité nécessaires. Si vous partez seul, avisez toujours quelqu’un de vos plans. Emmenez assez de nourriture et d’eau, un survêtement, une lampe de poche, un imperméable et tout ce dont vous pourriez avoir besoin en cas d’urgence. Avant de piquer une tête, vérifiez la profondeur de l’eau, sa température et la force du courant. Veillez à ce que votre téléphone mobile soit bien chargé avant de partir : même si vous vous retrouvez sans réseau à un endroit isolé du parc, le téléphone peut faire office de lampe de poche ou de boussole.

5. Ne jouez pas avec le feu

Tout ce que vous apportez dans l’enceinte du parc doit repartir avec vous. Ne jetez ni n’enterrez donc pas de déchets et, dans la mesure du possible, emmenez un sac et ramassez les déchets que vous trouverez sur votre chemin. Bien que vous ne deviez pas vous en sentir obligé/e, les travailleurs du parc seront très heureux de vous voir protéger la nature et vous emmèneront peut-être découvrir une partie de leur paradis secret ou leur endroit préféré pour faire un pique-nique. Si le ramassage des déchets d’autrui est une demande que nous vous adressons, le contrôle des incendies est votre obligation. À cet égard, sachez que dans les parcs naturels, vous ne pouvez faire du feu qu’aux barbecues des zones spécialement signalisées et uniquement aux périodes de l’année où l’utilisation de feu est autorisée. En cas de doute, renseignez-vous auprès du personnel du parc ou des agents ruraux ! Il est essentiel de s’assurer qu’il n’y a aucune restriction avant d’allumer la moindre allumette.

  • Attention : chaque zone protégée est soumise à sa propre réglementation ! En cas de doute, renseignez-vous donc auprès du bureau du parc ou du Centre des visiteurs. Profitez-en pour demander quelles sont les prévisions météorologiques et vous procurer des idées de routes, des cartes de chemins ou d’autres éléments dont vous avez besoin. Les personnes qui y travaillent connaissent parfaitement le terrain et sont totalement conscients de l’importance de laisser une empreinte positive au sein de la nature.


parc.activitat.mesurl:

Réseau des Parcs Naturels du Conseil de Barcelone
Itinéraires du Réseau des Parcs Naturels
Guide des campings de la Generalitat de Catalogne