L’univers magique d’un collectionneur


Joan Abelló i Prat (1922-2008), peintre de Mollet del Vallés, était un collectionneur invétéré. Au cours de sa vie, il a rassemblé des milliers de pièces, œuvres d’art et objets de tous types qu’il gardait dans sa maison natale, qu’il dut agrandir et annexer aux bâtiments voisins. Ce musée est la Maison du Peintre Abelló, un trésor à ne pas manquer.

En se baladant dans la rue Lluis Duran de Mollet del Vallés, on ne dirait pas qu’elle héberge un des musées les plus surprenants, éclectiques et méconnus de Catalogne. La Maison du Peintre Abelló n’est pas une maison-musée typique, dans la mesure où elle va bien au-delà de sa fonction et transporte le visiteur dans la vie de bohème, cultivée et désinvolte de Joan Abelló, comblée d’excès, d’objets, de cultures et de voyages. Une œuvre d’art en soi.

Lorsque vous franchirez le seuil de la Maison du Peintre –un portique ayant fait partie du Couvent des Anges de Barcelone–, vous entrerez dans la malle aux souvenirs d’un collectionneur. À travers une série de salles, d’escaliers, de caves et d’étages, le parcours vous dévoilera l’univers d’Abelló : fresques au plafond ; murs complètement remplis d’art ; vitrines parsemées de miniatures, porcelaine et pièces de cristal ; robes et mannequins de différentes époques et provenances ; meubles ; art asiatique ; art noir et tauromachie ; peintures, esquisses et sculptures des principaux auteurs des XIXe  et XXe siècles comme Joaquim Mir, Sorolla, Picasso, Brossa et Dalí.

Le modernisme dans l’art contemporain

Le don qu’Abelló fit à la ville de Mollet déboucha sur la naissance d’un espace plus diaphane moins criard : le Musée Abelló. Situé dans un bâtiment moderniste restauré et inauguré en 1999, il héberge une des collections de peinture et de sculpture les plus importantes de Catalogne de la fin du XIXe au années ’60 ainsi qu’une exposition permanente sur l’œuvre picturale d’Abelló, de ses débuts marqués par l’influence de ses maîtres à son époque de maturité stylistique caractérisée par l’explosion de couleurs, que le peintre lui-même baptisa d’Explosivisme. Il s’agissait de jeter la peinture au hasard sur la toile et de se laisser guider par l’intuition. Souvent, l’explosion de peinture est réalisée avec une couche de couleur tellement épaisse, que les tableaux sont de véritables œuvres en trois dimensions dont la matière est malléable.

Au rez-de-chaussée, le Musée dispose d’une salle d’expositions temporaires dont la plupart, en plus de montrer l’œuvre d’Abelló et le fonds de sa collection, tendent à promouvoir et diffuser l’art contemporain. Ce n’est pas pour rien que le Musée Abelló est un des 13 musées du Réseau de musées d’art de Catalogne !


Plus d'information :